Le programme TEACCH :

TEACCH signifie : Treatment and Education of Autistic and related Communication Handicapped CHildren ou Traitement et Scolarisation des Enfants Autistes ou atteints de Troubles de la Communication similaires

Au cours de mes interventions, j’utilise certains principes de cette approche, dans la mesure où beaucoup d’enfants que je suis, présentent des troubles du spectre autistique (TSA), même s’ils sont parfois discrets. Les TSA sont souvent présents, à des niveaux de sévérité variables, chez les enfants IMC ou les enfants porteurs de syndromes génétiques ou encore chez les enfants pluri / polyhandicapés.

Je vous invite à lire l’intégralité de l’article au sujet du programme TEACCH que vous trouverez ici : http://learnenjoy.com/methodes/methode-teacch-lapproche-developpementale/

L’objectif principal consiste en une amélioration de la qualité de vie des personnes avec autisme au sein de l’environnement familial et scolaire et en une intégration de ces personnes dans la communauté sociale.

Les concepts-clefs de l’approche sont « tolérance, compromis, acceptation et développement personnel de la personne atteinte d’autisme, plutôt que « normalisation » « (Mesibov).

L’approche est basée sur le respect de « la culture de l’autisme ». La philosophie sous-jacente est que la personne avec autisme doit être considérée comme une personne différente mais pas nécessairement inférieure aux autres.

Les fondements reposent sur une connaissance profonde de l’autisme et de ses caractéristiques propres : besoin irrépressible de suivre des routines, difficultés à traiter les informations verbales et meilleures compétences dans le traitement des informations visuelles.

La prise en charge va ainsi s’articuler autour de 3 concepts clés :

  • Une approche développementale et généraliste : l’enfant est considéré dans sa globalité et tous les domaines de compétences nécessaires vont être développés (motricité, autonomie personnelle et sociale, communication, apprentissages scolaires, etc). Les objectifs sont choisis en fonction du niveau de l’enfant, de ses forces et de ses faiblesses et en fonction de son âge.
  • La collaboration des parents et des professionnels : la collaboration de la famille a un rôle essentiel dans la prise en charge. Il s’agit de mettre en place une réelle complémentarité dans laquelle chacun met en commun ses compétences. D’une part les professionnels aident les parents à mieux comprendre les comportements souvent déroutants de l’enfant et leur apprennent des techniques ou attitudes à adopter au quotidien. D’autre part, les parents sont considérés comme étant les personnes connaissant le mieux leur enfant et sont souvent consultés pour mettre en place les stratégies les plus adaptées.
  • L’importance de l’enseignement structuré : du fait que les personnes avec autisme ont des difficultés à se repérer dans le temps et dans l’espace et que cela peut générer des angoisses importantes, tout leur quotidien va être hautement structuré afin que les choses puissent être plus prévisibles.

L’enseignement structuré repose sur plusieurs principes : l’organisation physique, les emplois du temps visuels, l’organisation visuelle, les directives, les incitations et les renforcements.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.